Sélectionner une page

Présentation et Histoire de l’ozone

historique de l'ozone

 

PRÉSENTATION DE L’OZONE

 

L’ozone, O3, est une molécule composée de trois atomes d’oxygène. Son autre appellation est le trioxygène.

 

PETITE HISTOIRE DE L’OZONE

[smartslider3 slider= »2″]

Vous pouvez ci-dessous découvrir la version texte de l’Histoire de l’ozone

 

    • 1780 : L’histoire rapporte que l’ozone, tout du moins son odeur particulière, a été identifié par Van Murum dans les années 1780. Il s’agissait des prémices à la connaissance du gaz ozone.

 

    • En 1840 ce gaz à l’odeur si spécifique est officiellement reconnue et nommée Ozone provenant du mot grec « ozein » qui signifie « sentir ». Cette découverte est attribuée à un chercheur scientifique du nom de Christian Friedrich Schönbein. Il est également l’inventeur du terme « géochimie ».

 

    • En 1897 Marius Paul OTTO, chimiste et entrepreneur crée la Compagnie Générale de l’Ozone (CGO).

 

    • En 1857 Werner Von SIemens crée un générateur d’ozone connu sous le nom de « Siemens Type ». Il s’agit du tout premier prototype de générateur d’ozone ! Il fut également le premier a effectuer des recherches sur l’application et l’utilisation de l’ozone dans l’eau.

 

    • En 1865-1866 le physicien Jacques-Louis SORET identifie la structure moléculaire de l’ozone. Il détermine que l’ozone est composé de trois atomes d’oxygène lors de ses travaux. Il ne s’agissait à l’époque que d’une hypothèse, qui s’est vérifiée depuis

 

    • En 1886 le physicien chimiste Auguste de MERITENS valide la capacité de l’ozone à désinfecter les eaux usées et l’alcool. Cette prestigieuse découverte est saluée par le célèbre Pasteur. Il a également découvert l’alimentation en continu.

 

    • En 1893 est créée la première usine de traitement des eaux au Pays-Bas, à Oudshoorn. De nombreux scientifiques du monde entier ont étudié cette installation.

 

    • En 1896 Nikola TESLA dépose un brevet de fabrication pour son premier générateur d’ozone. Pour découvrir l’original du brevet. C’est le début de la commercialisation des générateurs d’ozone.

 

    • 1906 voit la création de la première installation de traitement de l’eau potable en France à Nice. Cette usine de traitement est toujours activité depuis. Nice est surnommée « Le lieu de naissance du traitement de l’eau à l’ozone » dans le Monde entier. D’autres villes utilisent ce système comme Barcelone par exemple.

 

    • En 1909 l’ozone commence à être utilisé pour la conservation et la désinfection de la viande dans les chambres froides.

 

    • En 1933 l’ozone est utilisé pour accélérer le mûrissement et la maturation des bananes.

 

    • En 1940 l’ozone est utilisé pour la première fois pour la désinfection de l’eau des piscines. Cette première a eu lieu dans une piscine de l’US Naval Academy.

 

    • De 1976 à 1982 l’ozone est reconnu comme un oxydant bactéricide et virucide, utilisé dans la mise en bouteille de l’eau.

 

 

    • En 1984 le comité des JO officialise l’utilisation de l’ozone pour la désinfection des piscines de compétition.

 

    • En 1996 le Japon et l’Australie autorisent l’utilisation de l’ozone pour le traitement de la nourriture.

 

    • Depuis, l’utilisation de l’ozone s’est généralisée dans de nombreux secteurs d’activités tels que l’agroalimentaire, le médical, la désinfection de l’air et des surfaces. Bien que méconnu du grand public en France la désinfection à l’ozone est utilisée dans de nombreux pays. Vous pouvez, pour découvrir de nombreuses applications, visiter notre blog OZONOMIA.

 

A ce jour la désinfection à l’ozone est utilisé dans de nombreux secteurs d’activités. En effet l’ozone est considéré à ce jour comme le désinfectant le plus puissant par l‘OMS. Pour en savoir plus nous vous invitons à lire le rapport sur la page suivante.

L’INRS à de son côté édité une fiche toxycologique comme pour toute substance. Celle-ci est en téléchargement ou consultation à l’adresse suivante : INRS fiche toxycologique n°43

Il est de couleur bleutée et dégage, selon le nez de chacun, une odeur un peu piquante, de fraîcheur, de javel, de terre….

L’ozone peut être produit « artificiellement » grâce à différentes techniques :

  • Par exposition de l’air à des ultraviolets
  • Par décharge Corona qui utilise un champ électrique élevé

 

INFORMATIONS TECHNIQUES OZONE

 

  • N° CAS : 10028-15-6

  • Etat Physique : Gaz

  • Masse molaire / Poids moléculaire : 48

  • Point de fusion : – 192 °C

  • Point d’ébullition : – 111,9 °C

  • Densité gaz / vapeur : 1,66 à 25 °C / 2,144 à 20 °C

  • Point critique : – 12,1 °C à 5 460 kPa

 

A savoir : Vous avez noté que avant ou durant un orage avec des éclairs (donc forte activité électrique) il y a une odeur dans l’air. Il s’agit tout simplement de l’odeur de l’ozone ! Après cet orage une odeur de frais et de propreté s’installe. Comme indiqué précédemment les éclairs ont joués leur rôle de décharge Corona…
 L’ozone étant un puissant désinfectant et oxydant et pour des raisons évidentes de sécurité il ne doit y avoir personne dans le lieu de traitement, ni animal.