Sélectionner une page

 

Désinfection des commerces et des magasins grâce à l’ozone

 

Le secteur du commerce en France est composé, selon l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), de 300 000 points de vente dans le commerce de détail (hors vente en ligne). Ces établissements représentent près de 1 000 000 d’employés et de propriétaires.

Dès lors nous vous laissons imaginer le nombre de clients et de visiteurs dans ces magasins tout au long de l’année…

 

Le Commerce, un vecteur de contamination ?

 

désinfection des objets par l'ozone

Le risque de transmission des virus par le contact avec les produits est important. Illustration par Pexels de Pixabay

 

Les commerces, qui reçoivent de nombreux clients et visiteurs, sont des lieux exposés à la propagation des virus, des bactéries et autres germes. Cela étant ce n’est en aucun cas une situation propre à ce type d’activité.  Bien évidemment les clients se croisent et se pressent dans les boutiques et commerces, mais c’est une situation inévitable. Mais les acteurs du commerce ont bien géré la période récente en suivant à la fois les consignes gouvernementales mais également en faisant preuve d’un bon sens inné dans l’organisation de leurs activités.

Cela étant cette crise a mis en évidence la nécessité d’anticiper la mise en place de solution de désinfection et d’élimination des agents pathogènes tout au long de l’année afin de garantir la sécurité de leurs visiteurs et de leurs employés.

 

Quels risques sanitaires pour les commerces ?

 

Les risques sanitaires sont nombreux pour les commerçants. Bien évidemment tout métier reposant sur un contact avec la clientèle est exposé aux virus et aux bactéries. Il est impensable et irréalisable d’empêcher toute contamination au sein d’une boutique de prêt-à-porter ou d’objets de décoration. L’acheteur et le consommateur que nous sommes souhaitent apprécier tactilement la qualité du produit qu’il envisage d’acquérir.

 

Les risques de transmissions aéroportés

 

Le risque sanitaire premier est la transmission de germes par le biais de l’air environnant. Un visiteur contaminé par le virus de la grippe qui tousse dans une boutique à de fortes probabilités de transmettre ses germes aux autres visiteurs présents à ce moment-là.

Lorsque l’on tousse nous projetons l’air (et les microbes qui vont avec) à près de 2 mètres autour de nous ! Avec une vitesse avoisinant les 150 kilomètres/heure ! Tout le monde étant en mouvement autour de nous il est clair que tout le monde va, par la respiration, absorber nos microbes. A titre d’illustration voici ce que nous montre le MIT (Massachussets Institute of Technology) grâce à cette petite animation lorsque nous toussons ou éternuons.

Ce risque est accentué, tout particulièrement en période estivale, par les systèmes de climatisation qui brasse l’air à l’intérieur des commerces et des magasins

 

Les risques de transmissions par contact

 

La transmission des agents pathogènes peut se faire, dans certains cas, par contact. Il s’agit de contacts soit entre individus soit en touchant des surfaces souillées et infectées.

Les contacts entre individus peuvent se réaliser dans des lieux où les espaces de circulations sont relativement étroit comme par exemple dans des commerces de vêtements. La circulation dans les allées nous amène à nous frôler voire à nous serrer contre d’autres visiteurs.

Et bien évidemment les contacts avec des surfaces contaminées ou des objets ayant été touchés par de nombreuses personnes. Les exemples de ce type sont nombreux notamment dans les commerces de distribution. Il est constaté que nous prenons connaissance, par exemple pour des conserves alimentaires, de la composition ou de la contenance du produit que nous envisageons d’acheter. Après consultation nous remettons en rayon le produit. Il est donc évident que la contamination sera effective avec le prochain visiteur qui lui également étudiera le même produit… Ce schéma se retrouve dans n’importe quel secteur d’activité et pour n’importe quel autre produit tels que les vêtements, les lunettes, les téléphones…

 

Comment lutter contre les contaminations avec l’ozone ?

 

Ozonation de l’air

 

L’ozone va permettre au quotidien, ou à des intervalles réguliers et programmés, de désinfecter l’air des commerces quelle que soit la taille de ceux-ci. Qu’il s’agisse d’un petit commerce de détail ou d’une surface plus importante comme une surface de vente de type GMS ou de la grande distribution.

La diffusion de l’ozone dans l’air va assainir et purifier l’air en détruisant ou en inactivant les virus, les bactéries et les germes présents en suspension. Il va pouvoir agir de manière totale en saturant de gaz le volume des locaux sans exception. Au-delà de cette action, l’ozone va également permettre la destruction complète des odeurs présentes dans les lieux.

 

Désinfection des surfaces

 

Diffusé dans un local l’ozone va également permettre de traiter l’ensemble des surfaces tels que les portants, les présentoirs, les casiers et la caisse de paiement. En effet sa diffusion va également agir sur les toutes les surfaces sans exception. Il va agir dans les moindres recoins.

 

Désinfection des produits avec l’ozone

 

La génération d’ozone dans un commerce va, au-delà de l’air et des surfaces du mobilier,  permettre la désinfection des produits en rayon car il se diffuse de partout. Ceux-ci vont être traités également sans altération.

Pour des désinfections ciblées il est également à noter que l’ozone peut être utilisé dans le cadre d’armoires de désinfection. Le principe étant de désinfecter des objets de manière plus adaptée. Par exemple dans un commerce de prêt à porter, il est pratique et utile d’utiliser des armoires.

L’utilisation d’une armoire à ozone est aussi simple que l’utilisation d’un sèche-linge. Il suffit simplement de mettre dans cette armoire les produits et les objets que l’on souhaite désinfecter. L’armoire va générer de l’ozone à l’intérieur de celle-ci grâce à un générateur et répartir le gaz de manière complète par ventilation interne. Le temps de traitement à l’ozone oscille en général entre 30 minutes et une 1 heure selon le modèle et le volume de l’armoire utilisée. Cette désinfection ciblée permet de traiter des vêtements, des chaussures, des casques, des téléphones et tout autre objet ayant fait l’objet de manipulations par les visiteurs et clients du magasin. Les produits ainsi traités peuvent par la suite être remis en rayon totalement assainit en apportant une garantie de non transmission au client suivant.

Le gain, suite à l’obligation d’isolation ou de nettoyage des produits, est indéniable en temps et en rentabilité. En effet un produit non exposé, car isolé en quarantaine, est un produit qui ne se vend pas comme tout propriétaire de commerce le sait !

Il est à noter que l’ozone est un désinfectant 100% écologique et qu’il ne laisse aucun résidu après utilisation sur les surfaces et les objets !

risque d'infection des produit dans les magasins par contact

 

Quel générateur d’ozone choisir pour un commerce ?

 

Le choix d’un générateur d’ozone va se faire selon différents critères. Voici les trois principaux éléments à prendre en compte.

  • Le volume à traiter, c’est-à-dire l’espace total. On ne désinfecte pas 20 m2 comme on désinfecte 500 m2, le générateur d’ozone devra être adapté en puissance et concentration.
  • La fréquence de désinfection souhaitée. Souhaitez-vous désinfecter votre commerce tous les jours ? Une fois par semaine ? Une fois par mois ? Ponctuellement ?
  • Le budget disponible que vous souhaitez y consacrer.

Notre expérience des générateurs d’ozone et de leurs multiples applications nous amène à recommander à nos clients différents modèles et différentes architectures.

 

Voici à titre d’exemples des configurations d’ozone adaptées.

 

Dans le cadre de commerce et de services de proximité avec des surfaces inférieures à 100 m2.

 

Par exemple des commerces de proximité alimentaires (Boulangerie, épicerie de quartier…)  et non alimentaire (Téléphonie, coiffeur…). Nous conseillons des ozonateurs de type SILVER 4000,  BLUE 7000 ou OSS 10 000. Ces modèles sont parfaitement adaptés pour des surfaces et des volumes comme ceux-ci. Ils permettent de traiter l’air et les surfaces quotidiennement après la fermeture des magasins en éliminant les germes et les odeurs. Le temps de diffusion varie entre 30 minutes et 2 heures. La désinfection est effectuée de nuit en l’absence de visiteurs et de personnel. Ils sont programmables grâce à une minuterie mécanique.

 

Pour les commerces de taille intermédiaire avec des surfaces comprises entre 100 et 300 m2.

 

Il s’agit principalement de commerces tels que les supérettes ou les magasins de sport, de jeux vidéos (liste non exhaustive) nous conseillons des modèles de type OSS 20 000, CHROME 14000 et CHROME 40000.

 

Pour les magasins et commerces au-delà de 300m2.

 

Nous savons que les générateurs d’ozone CHROME 40 000, OSS 30 000 et OSS 60 000 permettent d’opérer des désinfections efficaces en tenant compte du volume des locaux et de la concentration en ozone qu’il est nécessaire d’atteindre..

 

Pour les armoires à ozone.

 

Le choix d’une armoire à ozone va être fait principalement pour son volume et sa contenance.