Sélectionner une page

L’ozonothérapie ?

 

L’ozonothérapie, aussi parfois appelé OHT (Ozone High Dose Therapy), ou plus exactement, l’oxygène-ozonothérapie représente une technique médicale ingénieuse et novatrice utilisant, comme son nom l’indique, ce gaz appelé « ozone ». Vous connaissez sans doute ce dernier pour sa propriété protectrice, filtrant les rayons UV du soleil, permettant ainsi de rendre la vie possible sur notre planète bleue. Toutefois, il se peut que vous connaissiez moins ses effets thérapeutiques et pratiques, bien qu’ils vous entourent au quotidien. Votre dentiste l’utilise pour soigner vos caries, les sportifs l’utilisent pour améliorer leurs performances, certains médecins s’en servent pour faire disparaître les hernies discales de leurs patients, etc.

Le principe est simple, un mélange d’ozone et d’oxygène (respectivement environ 5 et 95%) permettant de purifier et de réguler l’organisme. Ce mélange de gaz naturels peut-être administré de plusieurs manières, que ce soit par insufflation cutanée, par des injections intramusculaires, par de l’eau ozonée, par des insufflations rectales, par solution saline, etc.

Ses propriétés sont multiples et bénéfiques à différentes échelles. Utilisée de manière médicale, sa présence dans le corps humain permet de faciliter la circulation des flux sanguins et octroie une oxygénation des tissus. Il se trouve être un puissant antiseptique naturel, mais également, un anti-inflammatoire et un anti-douleur, utilisé notamment pour les douleurs lombaires.

Depuis quand cette pratique existe-t-elle ?

 

Bien qu’à première vue l’ozonothérapie pourrait sembler récente, son existence date pourtant d’il y a plus d’un siècle !

Evoqués pour la première fois en 1840 par le docteur Christian Schöbein, les travaux sur l’ozone thérapeutique furent développés en France par les docteurs Labbé et Oudin en 1894.
Avec le début de la Première Guerre mondiale, l’armée allemande utilisa de cette méthode fraîchement découverte pour traiter les blessures et les infections de ses soldats. Son utilisation durant la Grande Guerre lui permit de se développer et de se forger une solide réputation, lui permettant de se développer durant les décennies qui suivirent. En 1930, une étude menée par le docteur Pol Mathis permit de démontrer la propriété analgésique de l’ozone. Deux ans plus tard, le lyonnais Eugène Royer mit au point un appareil médical permettant de procéder à des injections d’ozone.

L’année 1936 se révèle être une date clef pour l’ozonothérapie. Tout d’abord, la publication des travaux du docteur Hans Wolff, intitulés « Les propriétés curatives et bactéricides de l’ozone » aida la pratique à se bâtir une légitimité auprès des professionnels de santé. Puis, grâce à l’introduction des techniques d’ozonothérapie dans des hôpitaux français, ses vertus étaient tant réputées que les personnes atteintes de la coqueluche allaient jusqu’à se présenter à l’usine de traitement de l’eau de Saint-Laurent-du-Var, où l’eau était traitée et désinfectée à l’ozone, afin de se faire soigner.

Depuis, l’ozonothérapie a peu à peu perdu sa place dans les centres hospitaliers, se faisant remplacer par des antibiotiques, possédant parfois des effets secondaires, mais la pratique reste cependant très populaire en Allemagne ou encore en Belgique.

 

Où en est la pratique de l’ozonothérapie ?

 

De nos jours, nous retrouvons la présence de l’ozone pour de nombreux usages. Ce puissant bactéricide est notamment utilisé pour purifier l’eau potable, Nice étant la première ville à avoir utilisé ce système en 1907, beaucoup de villes décidèrent de s’inspirer de la cité des Alpes-Maritimes pour leur système de purification d’eau.

Pour ce qui est de l’ozonothérapie, la pratique ne cesse de croître. Depuis plus de 20 ans, nous pouvons observer un fort accroissement de l’intérêt porté aux machines permettant de produire de l’ozone, ces dernières connaissent de plus en plus de développement pour améliorer la précision des dosages et abonnir leurs utilisations médicales. L’ozonothérapie est réputée pour soigner les hernies discales à l’aide d’injections intramusculaires. En 2010, des chercheurs américains publièrent une série de 12 études[1] démontrant la supériorité de l’ozonothérapie par rapport aux opérations d’hernies discales, mieux encore, l’utilisation de l’ozone a pour avantage considérable qu’il ne comporte aucun risque de complications contrairement aux interventions chirurgicales. Quatre ans plus tard, une étude italienne confirmait celles réalisées par les Américains, suivis d’une étude française menée en 2019 démontrant que l’ozonothérapie avait été bénéfique pour plus de 82% des patients.

L’ozone est également utilisé en dentisterie, la plupart des dentistes, sans même le savoir, utilisent de l’ozone dans leurs produits pour éliminer les bactéries responsables de caries.

En Chine, à l’université de Changsha, des chercheurs ont pu démontrer les bienfaits d’un traitement à l’ozone, éradiquant des maladies et des bactéries coriaces, jusqu’ici compliqué à exterminer, tel le staphylocoque doré.

 

utilisation de l'ozone dans la dentisterie

 

Les bienfaits

 

La proportion d’oxygène que distribue l’ozonothérapie à l’organisme permets à ce dernier de mettre en éveil le système d’autodéfense métabolique du corps, ce qui permet, de manière localiser, d’atténuer les inflammations. Cette oxygénation du corps est également bénéfique lorsqu’il s’agit de maladies cardiovasculaires. En approvisionnant le cœur en oxygène, l’ozonothérapie permets de renforcer l’organe, limitant les risques de récidives et les douleurs au quotidien. Ce principe simple d’oxygénation du corps s’applique pour bien d’autres problèmes que le corps humain peut rencontrer, que ce soit des problèmes purement esthétiques (lutte contre le vieillissement de la peau et la cellulite, aide à la perte de poids…), des problèmes liés à la charge mentale (fatigue, dépression, burn-out…) ou encore des problèmes de santé (antivirale, soulage les douleurs articulaires, anti-inflammatoires, aide la circulation lymphatique, anti-oxydant, aide à la régulation et à la réduction du taux de cholestérol, antibactérien, antifongique…).

D’une manière générale, beaucoup de ces symptômes et de ces maladies sont causés par notre vie moderne et urbaine, l’ozone apporte une réelle solution pour lutter contre ces problématiques symptomatiques de notre époque.

 

En conclusion

 

Bien que l’ozonothérapie soit encore assez peu pratiquée en France, cette thérapie est aujourd’hui très développée en Belgique et en Allemagne.

Que ce soit pour aider à lutter contre des maladies, ou pour faire une réelle cure de rajeunissement, tant physique qu’organique, en favorisant le renouvellement des cellules-souches du corps, l’ozonothérapie a su prouver son efficacité et ses vertus sous différentes facettes. Les récentes études scientifiques menées ont su lui prodiguer une réelle légitimité aux yeux de beaucoup des professionnels de santé, l’ozone médical, dépourvu de tout effets secondaires, reste donc pour beaucoup de pathologie, la solution la plus adapté qui ne demande qu’à être développé.

L’action de l’ozone s’exerce surtout par un réveil de la défense naturelle de l’organisme” – Charles Beaufils.

Oxytrading est une entreprise de vente de générateur d’ozone, nos produits servent à la désinfection et à la purification. Nos matériels ne DOIVENT SURTOUT PAS être utilisé pour l’ozonothérapie, cela n’est pas leur destination ni leur usage. Toutefois, nous vous invitons à vous rapprocher de professionnels de santé si les vertus curatives de l’ozone médical peuvent vous intéresser.

Sources :

Steppan J. et al., “A metaanalysis of the effectiveness and safety of ozone treatments for herniated lumbar discs.”, J. Vasc. Interv. Radiol., 21 avril 2010

Lopes de Jesus et al., “Comparison between intra-articular ozone and placebo in the treatment of knee osteoarthritis: A randomized, double-blinded, placebo-controlled study.”, PLoS One, juillet 2017

Molecular Medicine Reports, « The antibacterial effect of topical ozone on the treatment of MRSA skin infection », 24 novembre 2O17.

Medical Gas Research, « Ozone therapy : an overview of pharmacodynamic, current research and clinical utility », 17 octobre 2017.

  1. Di Paolo, V. Bocci, E. Gaggiotti ; « Ozone Therapy », 1 mars 2004.

A.M. Elvis, J.S. Ekta, « Ozone therapy : a clinical review », Journal of Natural Science, Biology and Medicine, Janvier 2011.

V.Bocci, « Biological and clinical effects of ozone. Has ozone therapy a future in medicine ? », British Journal of Biomedical Science, 14 mai 1999.

https://www.drschmitz.com/techniques/ozonotherapie

https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02090867/document Etude de Clémentine Simon , « Efficacité du traitement par ozonothérapie : aspects cliniques et radiologiques, 5 avril 2019.

[1] Ces études portaient sur plus de 8 000 patients