Sélectionner une page

L’ozone pour traiter les textiles

 

L’ozone est utilisé par les professionnels du textile dans de nombreuses situations et pour différents usages. L’intérêt pour l’ozone n’est pas récent mais tend à se généraliser sur le devant de la scène du fait de son efficacité et de son empreinte environnemental très faible. L’ozone, un gaz écologique, permet de traiter les textiles sans produits chimiques, avec une quantité très faible d’eau et sans résidus après utilisation. Quels sont les secteurs qui l’utilisent ?

 

L’ozone en blanchisserie industrielle

 

Le secteur de la blanchisserie industrielle utilise couramment l’ozone depuis de nombreuses années avec succès. Il peut être utilisé pour tous les types de textiles du plus robuste au plus délicat. Son avantage premier est l’aspect écologique. Pas ou peu de produits chimiques ainsi qu’un coût d’exploitation inférieur de près de 30% par rapport aux méthodes classiques de lavage et de désinfection. En effet, l’ozone ne nécessite pas une eau chaude au préalable et peut être utilisé à basse température.

Il permet également un traitement des textiles sur des cycles plus court du fait de la non nécessité d’utiliser une eau chauffée au préalable. Par sa capacité d’oxydation il accentue l’effet blancheur sur le linge,  élimine les odeurs les plus tenaces et détruit les virus ainsi que les bactéries. Son action permet également de limiter l’usure des textiles !

L’installation d’une unité de traitement à l’ozone en blanchisserie est simple. Il s’agit tout simplement de brancher un boîtier entre l’arrivée d’eau et la machine à laver.

Après usage l’eau utilisée est de meilleure qualité car exempte de produits chimiques, ce qui apporte indéniablement un avantage écologique en terme de désinfection et de rejet des eaux dans les circuits d’eaux usées. On trouve d’ailleurs cette solution dans le milieu hospitalier (Un article intéressant sur l’usage de l’ozone en blanchisserie hospitalière).

 

l'ozone pour les blanchisseries et lres pressings

L’ozone est fréquemment utilisé par les blanchisseries industrielles et de nombreux pressings

 

L’ozone pour les pressings

 

Les pressings se sont dotés depuis quelques années de systèmes de lavage à l’ozone du type de celui des blanchisseries mais proposent dorénavant à leur clientèle des désinfections de vêtements, de housses, de peluches, de casques ou de draps à l’aide d’armoire à l’ozone. Ces armoires permettent de réaliser des désinfections contre les virus et les bactéries selon des concentrations variables en fonction de l’objectif à atteindre. L’ozone permet également l’élimination des odeurs qui imprègnent certains vêtements comme les doudounes de ski et les vêtements de sport qui à l’usage ont tendance à conserver des odeurs de sueur ou de renfermé même après de nombreux lavages.

 

Un exemple, l’ozone pour traiter le jean

 

Les jeans que nous portons au quotidien sont délavé à l’ozone ! Vêtement présent dans la garde-robe de tout le monde (enfin presque), nos jeans ont subit de nombreux traitements dont le délavage. Très consommatrice d’eau à l’origine cette méthode a pu grâce à l’ozone réduire de 60% le volume d’eau utilisé par les professionnels du secteur. Dans le cadre de la recherche d’une moindre empreinte environnementale les leaders du textile se sont engagés sur cette notamment. Par exemple Le Temps des Cerises, Jeanologia et bien d’autres. De plus l’ozone redevenant de l’oxygène il ne génère aucune pollution.

 

Et pour Les particuliers ?

 

Les particuliers aussi se mettent à utiliser l’ozone pour traiter, laver et désinfection les textiles de la maison. Les utilisations vont du lavage du linge par l’adjonction à la machine à laver d’un système de génération d’ozone à des systèmes gazeux de désinfection pour les armoires, les buanderies et les placards. Les particuliers, comme les entreprises, s’engagent dans une démarche écologique.

 

lavage du linge grâce à l'ozone